13 avril 2015

Salinger (Oona, Beigbeder & moi)

Préambule, et disclaimeur : Alors oui je sais, Beigbeder. Il a tout pour agacer, tout du début à la fin, ses rails de coke sur les capots de voitures de luxe et ses récits interminables de soirées sans intérêt dans des boîtes de nuit où on n'ira jamais; ses histoires d'amour avec des filles trop jeunes, trop belles, trop russes (ou trop suisse pour la dernière en date si j'ai bien compris). Ses livres où il ne parle jamais que de lui, où il ressasse toujours la même chose, "la vie c'est de la merde, j'ai renversé mon caviar sur mon... [Lire la suite]

22 mars 2015

Bégaudeau

Bien longtemps que je n'ai rien écrit ici, et plus longtemps encore que je n'ai rien écrit sur un auteur français.     L'auteur français en question, c'est François Bégaudeau. Tout le monde l'a découvert il y a quelques années, avec "Entre les murs", non pas le roman éponyme mais surtout le film qui en a été tiré. Comme souvent quand tout le monde parle d'un livre, ou d'un film, je m'en désintéresse... Pourtant j'ai fini par le lire, dix ans après tout le monde : il était sorti en poche, la thématique me parlait... [Lire la suite]
Posté par exigeante à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 avril 2013

Adèle et moi

De l'auteur, Julie Wolkenstein, j'avais un a priori négatif. Elle a signé il y a quelques années une "retraduction" de The Great Gatsby. Elle a commencé par en changer le titre (afin de rendre l'exercice plus visible, j'imagine... Si on se contente de changer 4-5 adjectifs à l'intérieur, c'est plus dur à "vendre"). Et "Gatsby le magnifique" est devenu "Gatsby", tout court... Autant vous dire que je n'ai eu aucune envie d'aller plus loin.   Mais ce gros "Adèle et moi", chez POL, m'a été prêté, et comme je venais de finir un... [Lire la suite]
Posté par exigeante à 17:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 avril 2013

le soleil des scorta

C'est amusant parfois le "lien" entre deux lectures successives... On choisit un livre "au hasard", dans sa pile à lire, et puis finalement on y retrouve plein "d'allusion" au livre qu'on venait de refermer... Deuxième roman de 2004 à la suite (les Scorta ont même eu le prix Goncourt, cette année là), et deuxième roman situé en Italie. Et même en Italie du sud, tout près de Naples.On y suit l'existence des Scorta, famille pauvre, issue d'un criminel, ancrée dans le petit village de Montepuccio, dans les Pouilles... De la fin du 19ème... [Lire la suite]
12 septembre 2012

HHhH

HHhH, c'est l'étrange titre de ce roman-récit de Laurent Binet, parut en 2009 et couronné du prix Goncourt du premier roman. HHhH, ce sont les initiales de cette phrases que se répètent les SS : "Himmlers Hirn heißt Heydrich", "le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich". Il y est question, donc, de Reinhard Heydrich, l'un des plus haut dignitaires nazis, responsable aussi bien d'avoir initié la "solution finale" que d'avoir fait régner la terreur à Prague et dans tout la tchéquie, "protectorat" de l'Allemagne nazie dont il sera le... [Lire la suite]
06 mai 2012

Bonjour tristesse

Y a-t-il encore quoi que ce soit à dire sur Bonjour tristesse de Sagan ? Tout ou presque a été dit sur ce personnage, ce "charmant monstre", et sur son œuvre, sur son style, sur sa "petite musique"... Tant de clichés, tant de miroir déformant qui nous séparent de ses romans, de son écriture.   Je viens de relire ce premier roman, écrit en 1954 par une toute jeune fille, une adolescente à peine sortie de son couvent; et si, à ma première lecture (j'étais collégienne à l'époque) ça ne m'avait pas frappée plus que ça, je suis... [Lire la suite]
Posté par exigeante à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 avril 2012

la ballade de l'impossible

Depuis cet été et ma lecture d'un des romans de Murakami, Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil, j'avais lu du même auteur Autoportrait de l'auteur en coureur de fond. J'avais beaucoup aimé ce récit autobiographique et introspectif, sur le travail d'écrivain, sur ce qui peut pousser un homme à courir, à courir toujours plus, à dépasser ses propres limites; sur le parallèle entre l'écriture et l'endurance sportive... J'ai donc acheté il y a quelques mois La Ballade de l'Impossible, un autre roman de Murakami, paru quelques années... [Lire la suite]
26 avril 2012

le coeur cousu

On a beaucoup parlé de Carole Martinez cet automne, avec son "Domaine des murmures", finaliste du Goncourt et lauréate du Goncourt des lycéens. Mais son "cœur cousu", son premier roman, qui date de 2007, est dans ma PAL depuis l'été dernier... Je viens d'en achever la lecture, et j'en sors émerveillée. C'est d'abord un roman écrit dans une très belle langue : chaque description est ciselée, les métaphores sont originales, imagées, le vocabulaire choisi avec soin, les phrases sont belles, musicales, comme cette description des mains... [Lire la suite]
22 avril 2012

c'est un hérisson qui piquait qui piquait, et qui voulait qu'on l'caresse resse resse...

Donc, six ans après sa sortie, j'ai finalement cédé à l'appelle du hérisson. Comme souvent, quand un livre fait un trop grand tapage à sa sortie, quand c'est le livre que TOUT LE MONDE  a lu, dont TOUT LE MONDE parle, je n'ai aucune envie de le lire. Pour me prouver que je ne suis pas TOUT LE MONDE, sans doute...   De plus, je partais avec des a priori sur ledit hérisson, qu'on me décrivait intello et pédant. Il a très récemment intégré ma PAL, en édition folio, ramené de chez le bouquiniste. Après tout, avoir l'occasion... [Lire la suite]
Posté par exigeante à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 avril 2012

Un roman russe

Troisième livre consécutif se situant en Russie, après Limonov (du même Carrère) et Tesson dans sa cabane sur le lac Baïkal.   J'avais prévu d'autres lectures, mais j'ai eu vraiment envie de rester en Russie, et de retrouver Carrère.   Depuis deux ans, depuis ma découverte de cet écrivain dans « d'autres vies que la mienne », j'ai entrepris de lire tout ce qu'il a écrit depuis « la classe de neige ».   « Un roman Russe » était le « chaînon manquant » entre « l'adversaire » et « d'autres vies que la mienne ». ... [Lire la suite]