C'est amusant parfois le "lien" entre deux lectures successives... On choisit un livre "au hasard", dans sa pile à lire, et puis finalement on y retrouve plein "d'allusion" au livre qu'on venait de refermer...

Deuxième roman de 2004 à la suite (les Scorta ont même eu le prix Goncourt, cette année là), et deuxième roman situé en Italie. Et même en Italie du sud, tout près de Naples.

On y suit l'existence des Scorta, famille pauvre, issue d'un criminel, ancrée dans le petit village de Montepuccio, dans les Pouilles... De la fin du 19ème siècle à nos jours, trois frères et soeurs, unis par l'amour, l'amour de leur sol, du soleil qui brûle tout, de la vie, de la sueur. Des destins qui n'ont pas grand chose d'extraordinaire, mais une belle écriture, et un regard plein d'aménité sur la vie des hommes, sur leurs faiblesses mais aussi, surtout, sur leur force, sur la force de la vie, éternel recommencement...

Je ne peux pas dire que ce soit un "grand" roman, mais pour qui aime les saga familiales, l'Italie, c'est une lecture agréable...